Les fonctionnalités de PingView

La nouvelle version de PingView voit arriver quelques nouvelles fonctionnalités. Voici un petit récapitulatif de ce qu’il faut savoir sur ces dernières.

En résumé :

  • Le clic droit
  • Les calques
  • Les slides
  • Les conditions
  • Les données

Le clic droit

image
Contrairement à la précédente version, vous disposez maintenant d’une série d’options accessible via le clic droit de votre souris !
N’hésitez pas à l’utiliser et à vous familiariser avec.

Les calques


Nous avons incorporé un nouveau système de gestion de calques dans la solution.

A quoi ça sert ?

Vous pouvez désormais créer des calques et y incorporer des widgets. Chaque widget appartient donc à un calque spécifique.
Dans le cadre d’un écran complexe, on peut imaginer créer plusieurs calques afin de mieux organiser ses widgets ( un calque pour le fond, un autre calque pour les images, ou un calque par blocs d’informations, etc. )

Vous pouvez choisir de verrouiller un calque, ce qui aura pour effet de verrouiller tous les widgets à l’intérieur. De cette manière, vous ne déplacerez plus de widgets par inadvertance. Vous pouvez choisir de verrouiller les widgets un à un également ( clic droit -> verrouiller sur le widget ).

Les calques sont interchangeables en maintenant le clic et en les déplaçant.

Vous avez la possibilité de bouger un widget d’un calque à un autre en faisant clic droit sur le widget > Envoyer sur le calque…

L’oeil à droite de votre layer vous permet d’afficher ou de masquer un layer. Votre écran devient trop complexe ? N’afficher que l’essentiel et travaillez dessus.

La goutte d’eau vous permet de réduire son opacité et de voir ce qui se trouve en dessous.

Le cadenas vous permet de verrouiller le calque pour ne plus pouvoir bouger les widgets.

Ne pas oublier que les calques fonctionnent par “couche”. Les widgets du layer 2 seront donc considérés comme “en dessous” des widgets du layer 1, ce qui aura pour effet de les cacher si un widget du layer 1 se trouve au même endroit.
Vous pouvez ensuite gérer indépendamment les widgets de chaque calque avec l’option “Mettre devant / Mettre derrière”, mais cela ne leur fera pas changer de calque !

Enfin, si vous cliquez sur un widget dans un calque, le widget sur le wallboard sera mis en avant. De la même façon, lorsque vous cliquez sur un widget sur le wallboard, ce dernier est mise en avant dans son calque.

Les slides

Nous avons apporté quelques modifications au système de “slide” de PingView.

Comme vous le verrez sûrement, les slides peuvent être gérées via les options en haut de l’écran ou via le panneau “voir les slides” en bas .
Le panneau “voir les slides” vous offre la possibilité de voir toutes vos slides avec un rendu de ces dernières. Vous pouvez en ajouter ou renommer / dupliquer / supprimer avec le clic droit. Vous pouvez également les déplacer entre elles en maintenant le clic gauche.

Le nommage des slides est important car il vous servira dans les conditions par la suite. Le fonctionnement est donc différent mais offre plus de flexibilité : vous serez en mesure d’effectuer un changement de slide sur une condition mais cette fois ci en renseignant le nom de la slide. L’ordre de ces dernières n’influencent donc plus vos conditions.

Vous pouvez donc renommer vos slides dans le panneau inférieur ou dans les options de l’écran :

Les conditions

En parlant des conditions, elles se présentent un peu différemment dans la nouvelle version. Quand vous ajoutez une condition, vous avez maintenant deux choix qui s’offrent à vous :


La clause simple fera l’affaire dans 90% des cas. Pour les personnes souhaitant approfondir les conditions, vous avez donc la possibilité de créer des clauses complexes “ET” “OU” et “XOR”. Seul le XOR est nouveau par rapport à la version précédente.

Les fonctionnalités ne changent pas en soit mais nous avons souhaité rendre le tout plus compréhensible. Dans la précédente version nous devions faire “Ajouter un bloc ET” avant d’ajouter une clause, ici il suffit de faire ”Ajouter une clause simple”.

Vous serez aidé dans la sélection des données par l’auto-complétion. Cependant, vous devez toujours commencer par « {{ » afin de faire apparaitre la liste des sources disponibles.

Données

Grande nouveauté sur cette nouvelle version concernant les sources de données : il est désormais possible de relier plusieurs sources différentes à un même widget.

Cela pourra s’avérer très utile notamment pour le widget graphique.

Concernant l’onglet données, vous disposez d’une saisie assistée pour sélectionner votre source ( l’utilisation est similaire à la précédente version ), mais également d’une saisie libre vous permettant de tout taper à la main ( plus rapide pour les initiés ). Comme pour les conditions, on commencera par « {{ » pour sélectionner la source voulue.

Le panneau des sources de données est désormais accessible via le bouton en bas à gauche :